Les compétitions d’équitation

compétition-equitation

Les concours hippiques regroupent plusieurs disciplines spécifiques. Des épreuves olympiques aux championnats du monde, chaque spécialité est régie par des règles conçues sur mesure par la Fédération Équestre Internationale (FEI). Cette dernière, fondée en 1921 siège en Lausanne et représente la seule autorité reconnue par le Comité International Olympique.

Les disciplines olympiques :

Le sport équestre olympique est composé de trois disciplines majeures à savoir le dressage, le saut d’obstacles et le concours complet d’équitation. Officiellement reconnu comme épreuve olympique en 1912, le dressage rassemble différentes figures que le cheval est en mesure de réaliser. Dans la compétition moderne, son principal objectif est de tester le niveau de communication entre le cavalier et son cheval. L’aire de ce concours d’équitation est une arène rectangulaire mesurant 60 mètres de long et 20 mètres de large. Le couple s’y déplace et en effectuant diverses figures qui sont notés par un jury. Les critères de notations sont basés sur la fluidité des gestes et l’entière dévotion de la monture vis-à-vis de son maître.

Considéré comme épreuve olympique depuis 1900, le saut d’obstacles est une compétition équestre dont le principal objectif du cavalier est de parvenir à franchir l’intégralité des 12 obstacles posés sur le parcours. Composée de barres amovibles conçues pour tomber au contact avec les sabots du cheval, l’arène requiert une grande précision et fluidité dans les mouvements de la monture. Les concurrents sont jugés sur les chutes de barres et le dépassement du temps règlementaire.

Regroupant en une seule et même discipline trois épreuves différentes, le concours complet d’équitation est un mélange de saut d’obstacle, de dressage et de cross-country. Cette compétition est spécifique du fait des aptitudes techniques rigoureuses qu’elle exige autant de la part du cavalier que du cheval. La variété du parcours requiert une certaine polyvalence et des conditions physiques particulières. Inclus dans le programme des jeux olympiques en 1912, la meilleure performance du concours complet par équipe a été remportée par l’Allemagne lors des J.O de 2012 avec 133,70 points. Les Etats-Unis quant à eux détiennent le record pour les épreuves individuelles avec 34,00 points en 2000.

Les championnats du monde de la FEI :

Les compétitions mondiales de la FEI sont composées de huit disciplines différentes à savoir l’attelage, le saut d’obstacles, le concours complet d’équitation, le dressage, le reining, l’endurance, le dressage para-équestre et la voltige. Courues sur une distance variant de 20 à 160 kilomètres, les épreuves d’endurance sont soumises à des contrôles vétérinaires rigoureux afin de contrôler le rythme cardiaque et la respiration de la monture.

Pour les concours équestres d’attelage, cinq catégories peuvent être sélectionnés par les concurrents en fonction de leur niveau. Cette discipline est divisée en trois sous-catégories dont font partie le dressage, le marathon et la maniabilité.

La qualité du dressage d’un cheval se montre facilement dans les épreuves de reining. Le jury se concentre sur la souplesse et la dévotion du cheval par rapport à son cavalier pour l’attribution des points. Le couple qui fait preuve d’un maximum de complicité est déclaré champion du monde.

 

Admin

Leave Comment